Etude des cétacés au large de la Guyane

EuropeFlagEEF_SIGNATURE_SIGLE_FEDERLogoDEAL

Ce projet est financé par l’Europe et la DEAL de Guyane

 

Présentation du projet

Les travaux menés ces dernières années sur les cétacés en Guyane ont mis en évidence une diversité et une densité de cétacés parmi les plus élevées de l’outremer français. Cependant, ces études alertent aussi sur la fragilité de ces espèces en particulier le long de la côte et plus au large, au niveau du tombant du plateau continental, lorsque ce dernier plonge vers les profondeurs océaniques. En effet, le milieu côtier où se concentrent les activités humaines, est fréquenté par le dauphin de Guyane, espèce endémique du Nord-Est de l’Amérique du Sud et classée dans la liste rouge des espèces menacées de Guyane. Quant au tombant, il présente les plus grandes diversité et densité de cétacés de l’ensemble du territoire marin de la Guyane, avec la présence notable de cachalot (espèce classée vulnérable dans la liste rouge de Guyane), mais il reste mal connu et c’est aussi dans cette région que se concentre l’exploration pétrolière. C’est ce constat qui a amené notre association à développer un projet d’étude.

Notre objectif est donc d’améliorer les connaissances sur les cétacés observés au niveau du tombant du plateau continental de Guyane pour : 1) faire des recommandations pour la conservation des espèces dans le cadre du développement des activités pétrolières ; 2) sensibiliser la population guyanaise à la richesse de son patrimoine naturel marin.

Quatre campagnes en mer de dix jours environ seront réalisées cette année 2018, deux à la fin de la saison des pluies et deux à la fin de la saison sèche, à bord du Guyavoile (Catamaran de 18 m). Des observations visuelles seront réalisées ainsi qu’un suivi acoustique qui facilitera la détection des grands plongeurs rarement visibles tels que les cachalots et les baleines à bec.

En parallèle, différentes actions de communication seront menées afin partager nos nouvelles connaissances avec le plus grand nombre : articles sur notre site Internet et page Facebook, café des sciences, interventions auprès des scolaires…

Ce projet est réalisé en collaboration avec : les bureaux d’études Biotope Guyane et Aquasearch, l’Observatoire Pelagis de l’Université de la Rochelle, Le laboratoire LIS de l’Université de Toulon, le CNRS et l’association EcoOcéan Institut.

siteon0 Pelagis LogoLISLogoCNRSLogoBiotopeLogo_aquasearch doc


 Bilan de la première campagne

La première campagne de saison des pluies s’est bien déroulée grâce à un équipage de choc et à une météo plutôt CarteTrajetclémente pour la saison :

  • Comme prévu, deux legs de 10 jours ont été réalisés, du 15 au 24 juin, puis du 27 juin au 4 juillet, à bord du Maxi Catamaran Guyavoile ;
  • 3019 km ont été parcourus ;
  • 1 740 km ont été consacrés à la détection visuelle des animaux, grâce à une équipe de 4 observateurs, et 227 km (93 h) à la détection acoustique via l’enregistrement du bruit sous-marin par un hydrophone
  • Des groupes de mammifères marins ont été observés à 24 reprises, totalisant environ 857 individus et 7 espèces ont été identifiées. ;
  • Des groupes d’oiseaux marins ont été observés à 317 reprises, totalisant 2367 individus et 23 espèces ont été identifiées.
  • Ont aussi été observés : 7 bancs de thonidés, 16 navires de transport de marchandises et 8 bateaux de pêche ainsi que 67 macrodéchets (déchets d’une taille supérieure à 20 cm), dont 40 engins de pêche abandonnés. A 39 reprises, des grands radeaux de sargasses ont été observés (au moins 1 de plus de 10 m de diamètre à chaque observation), qui pouvaient s’étendre sur plusieurs kilomètres de long.

Les espèces de mammifères marins identifiées appartiennent toutes à la famille des delphinidés. Il s’agit : du grand dauphin (Tursiops truncatus), qui est l’espèce qui a été la plus fréquemment observée (Figure 3), du dauphin commun (Delphinus delphis/capensis), du dauphin tacheté pantropical (Stenella attenuata), du dauphin tacheté de l’Atlantique (Stenella frontalis), du dauphin à long bec (Stenella longirostris), du péponocéphale (Peponocephala electra), ainsi que du dauphin de Fraser (Lagenodelphis hosei), identifié pour la première fois avec certitude en Guyane.

Les espèces d’oiseaux marins les plus observées ont été le puffin majeur (Puffinus gravis), avec 96 observations, la sterne fuligineuse (Onychoprion fuscatus), avec 75 observations, l’océanite cul-blanc (Oceanodroma leucorhoa), avec 26 observations, puis la sterne de Cayenne (Thalasseus eurygnathus) avec 18 observations.

On notera aussi la première observation en Guyane de l’océanite à ventre noir (Fregetta tropica), une espèce des mers australes rarement observée dans l’hémisphère Nord

Tursiops-VRufray-Min DauphinTachetéPantropical-VincentR-MinSterneFuligineuse-VRufray-Min PuffinMajeur-VRufray-Min
Les espèces les plus observées : pour les cétacés, le grand dauphin et le dauphin tacheté pantropical, pour les oiseaux, la sterne fuligineuse et le puffin majeur, © V.Rufray Biotope OSL

  Bilan de la seconde campagne

Le succès au aussi été au rendez-vous pour la seconde campagne, réalisée pendant la saison sèche, en septembre-octobre :

Comme prévu, deux legs de 10 jours environ ont été réalisés, du 19 au 27 septembre, puis du 2 au 12 octobre, à bord du Guyavoile ;CarteTrajetMax

  • 3 236 km ont été parcourus ;
  • 1 853 km ont été consacrés à la détection visuelle des animaux (en bleu sur la carte ci-contre), grâce à une équipe de 4 observateurs, et 353 km (100 h) à la détection acoustique via l’enregistrement du bruit sous-marin par un hydrophone (en rouge sur la carte ci-contre) ;
  • 42 groupes de cétacés ont été observés, totalisant environ 660 individus. 10 espèces ont été identifiées pendant cette campagne, portant à 12 le nombre total d’espèces identifiées pendant les deux campagnes. Des couples mère-petits ont été observés dans 11 groupes de cétacés.
  • 297 groupes d’oiseaux marins ont été observés, totalisant 3 314 individus. 33 espèces ont été identifiées, portant à 38 le nombre total d’espèces identifiées pendant les deux campagnes.
  • Ont aussi été observés : 21 bancs de thonidés, 17 navires de transport de marchandises et 5 bateaux de pêche, ainsi que 70 macrodéchets (déchets d’une taille supérieure à 20 cm), dont 32 engins de pêche abandonnés. Seulement 4 radeaux de sargasses ont été observés pendant cette campagne.

Parmi les cétacés, les deux espèces les plus observées ont été, comme pour la première campagne : le grand dauphin (Tursiops truncatus), et le dauphin tacheté pantropical (Stenella attenuata), observés respectivement 7 et 12 fois. Les baleines étaient au rendez-vous avec deux observations de couples mère-petit de baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) et deux observations de rorquals (Balaenoptera spp). Une espèce a été identifiée pour la première fois avec certitude en Guyane : le cachalot nain (Kogia sima), qui est une espèce du grand large, très discrète et rarement observée.

Pour les oiseaux marins, les espèces les plus fréquemment observées ont été : la sterne fuligineuse (Sterna fuscata, N=110), le puffin des anglais (Puffinus puffinus, N=30), et le Noddi brun (Anous stolidus, N=21). Autre particularité remarquable de cette campagne : l’observations de nombreux limicoles en migration

Rorqual-PaulMN-PaulRissoPaulCachalotNain-Biotope

Quelques observations remarquable, de gauche à droite : un rorqual, une baleine à bosse, un dauphin de Risso et un cachalot nain © P.Lenrume Biotope OSL

Après avoir scruté la mer pendant des semaines, nous voici maintenant devant…nos ordinateurs, pour la phase d’analyse des données.Nous vous révèlerons d’ici quelques mois ce qu’elles nous cachent encore…Affaire à suivre !


 

 Les actions pédagogiques

Des communiqués de presse ont été diffusés au départ et au retour des missions. Ils ont donné lieu à la réalisation de deux reportages TV durant les informations de Guyane Première : un au départ de la première campagne en juin et un au retour de la seconde en octobre. Ces deux reportages sont visibles sur notre page Facebook.

14/21/28 juillet : dans le cadre de l’initiative Pass’sport culture vacances 2018, trois ateliers pédagogiques et ludiques tout public sur le thème du lien terre/mer ont été réalisés à Matoury, Balata, et Cogneau, en partenariat avec ces communes et la réserve du grand Matoury. Ci-dessous, l’atelier microscopie pour observer du plancton marin © Vikie Plazza et Georges Grepin / OSL

Animation_G.Grepin_07 Plancton1 Plancton2

 

16 octobre : Un café des science a été organisé à Cayenne au café de la gare au retour de la seconde campagne, en partenariat avec la Canopée des sciences. Nous y avons présenté les premiers résultats des campagnes, devant une assemblée d’environ 70 personnes. © Canopée des Sciences

CDS-CETACES_2018-10-16_©Bernard-Gissinger-16CDS-CETACES_2018-10-16_©Bernard-Gissinger-10CDS-CETACES_2018-10-16_©Bernard-Gissinger-6

 

19-21 octobre : durant les Green Days à Cayenne, OSL a tenu un stand sur le thème des réseaux trophiques marins, sur lequel il était possible d’observer à la fois du plancton, sous des microscopes, et les grands prédateurs marins, grâce aux photographies réalisées pendant les campagnes en mer du présent projet.

IMG-20181019-WA0004 IMG-20181019-WA0005