Recherche & Expertise

OSL développe des projets d’études sur le plancton et la grande faune emblématique des milieux pélagiques. L’objectif de ces projets est d’améliorer la connaissance des espèces pour proposer des mesures visant à améliorer leur conservation et celle de leurs habitats.


Etude des cétacés au large de la Guyane

Les travaux menés ces dernières années sur les cétacés en Guyane ont mis en évidence une diversité et une densité de cétacés parmi les plus élevées de l’outremer français. Cependant, ces études alertent aussi sur la fragilité de ces espèces en particulier le long de la côte et plus au large, au niveau du tombant du plateau continental, lorsque ce dernier plonge vers les profondeurs océaniques. En effet, le milieu côtier où se concentrent les activités humaines, est fréquenté par le dauphin de Guyane, espèce endémique du Nord-Est de l’Amérique du Sud et classée dans la liste rouge des espèces menacées de Guyane. Quant au tombant, il présente les plus grandes diversité et densité de cétacés de l’ensemble du territoire marin de la Guyane, avec la présence notable de cachalot (espèce classée vulnérable dans la liste rouge de Guyane), mais il reste mal connu et c’est aussi dans cette région que se concentre l’exploration pétrolière. C’est ce constat qui a amené notre association à développer un projet d’étude.

Notre objectif est donc d’améliorer les connaissances sur les cétacés observés au niveau du tombant du plateau continental de Guyane pour : 1) faire des recommandations pour la conservation des espèces dans le cadre du développement des activités pétrolières ; 2) sensibiliser la population guyanaise à la richesse de son patrimoine naturel marin.

Quatre campagnes en mer de dix jours environ seront réalisées cette année 2018, deux à la fin de la saison des pluies et deux à la fin de la saison sèche, à bord du Guyavoile (Catamaran de 18 m). Des observations visuelles seront réalisées ainsi qu’un suivi acoustique qui facilitera la détection des grands plongeurs rarement visibles tels que les cachalots et les baleines à bec.

En parallèle, différentes actions de communication seront menées afin partager nos nouvelles connaissances avec le plus grand nombre : articles sur notre site Internet et page Facebook, café des sciences, interventions auprès des scolaires…

Ce projet est financé par le programme européen FEDER et la DEAL de Guyane.

Il est réalisé en collaboration avec : les bureaux d’études Biotope Guyane et Aquasearch, l’Observatoire Pelagis de l’Université de la Rochelle, Le laboratoire LIS de l’Université de Toulon, le CNRS et l’association EcoOcéan Institut.

siteon0 Pelagis LogoLISLogoCNRSLogoBiotopeLogo_aquasearch doc logo_europe-320x178   LogoDEAL


Préparation de la liste rouge régionale UICN pour les mammifères marins

La Liste rouge de l’UICN est un inventaire de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction des espèces qui sont ensuite classées dans une des 11 catégories de menace de la liste rouge.

OSL en collaboration avec le GEPOG a préparé la liste rouge des mammifères marins présents en Guyane. Il s’agit d’une démarche d’animation du réseau des scientifiques et des naturalistes pour rassembler les données existantes sur les espèces, les expertiser et proposer une catégorie de menace pour chaque espèce en veillant toujours à la cohérence d’ensemble de la démarche.

Ce travail a ensuite été discuté puis validé par un comité d’experts guyanais avec l’appuie des chargés de missions de la commission de sauvegarde des espèces de l’UICN France.

Au total, 19 espèces de mammifères marins ont été évaluées. Trois sont considérées comme menacés sur le territoire : le lamantin et le sotalie ont été classés dans la catégorie En Danger de la liste rouge UICN et le cachalot dans la catégorie vulnérable.

Pour en savoir plus : Liste rouge Faune vertébrée de Guyane


Expéditions 7e Continent

Depuis 2012, Dans le cadre du volet scientifique des expéditions 7e Continent, OSL est en charge de caractériser la petite et la grande faune pélagiques des gyres océaniques. Pour la petite faune, nous utilisons un filet manta (filet à plancton de surface) qui est traîné une heure par jour dernière le bateau. Pour la grande faune, un observateur est mobilisé plusieurs heures par jour pour noter les observations d’oiseaux de mer et de mammifères marins. Ces échantillons et données sont ensuite analysés pour déterminer les densités des principaux groupes taxonomiques en fonction de la distance aux gyres et des paramètres physico-chimiques de l’environnement.

En savoir plus


Le réseau MaMa CoCo SEA

Le projet Marine Mammal Conservation Corridor for Northern South East America (MaMa CoCo SEA) est une initiative du CARSPAW (Centre d’activités régional pour les espèces et les espaces spécialement protégés de la grande Caraïbe) et de l’AAMP (Agence des Aires Marines Protégées) pour développer et fédérer les actions d’étude et de conservation des mammifères marins dans la région des Guyanes.
OSL est un membre actif de ce réseau depuis 2012.

En savoir +


Impact des activités pétrolières sur les cétacés en Guyane

En 2013-2014, OSL a rédigé une synthèse bibliographique portant sur l’impact des activités pétrolières sur les cétacés en Guyane. Ce travail présente une synthèse des informations disponibles dans la littérature scientifique sur ce sujet, évalue les impacts sur la communauté de cétacés en Guyane et fait des propositions pour optimiser les mesures de mitigation à mettre en œuvre.

L’évaluation de l’amplitude potentielle des effets de la pollution acoustique causée par les campagnes pétrolières d’exploration sismique sur les cétacés en Guyane, montre que l’effet est potentiellement majeur sur la plupart des espèces si les mesures de mitigation mises en place sont insuffisantes, en particulier sur les rorquals (Balaenopteridés), le cachalot (Physeter macrocephalus), les baleines à bec (Ziphiidés) et le dauphin de Guyane.

Le document propose quatre mesures clés : 1) organiser au mieux les campagnes dans l’espace et le temps pour limiter leur impact; 2) renforcer les mesures de mitigation et leur suivi; 3) améliorer les connaissances sur les espèces présentes et mettre en place un suivi ; 4) sensibiliser la population à cette problématique. Pour ce faire, il est proposé de développer trois outils : 1) un réseau de suivi des échouages de mammifères marins; 2) un guide de bonnes pratiques pour les compagnies pétrolières; 3) des études indépendantes sur les espèces présentes et leurs habitats.

Télécharger le rapport


Guide de bonnes pratiques pour limiter l’impact de l’exploration sismique sur les cétacés en Guyane

Ce document fait suite aux préconisations de la synthèse bibliographique rédigée par OSL sur l’impact des activités pétrolières sur les cétacés en Guyane. Il est composé de deux chapitres : le premier reprend les principaux éléments de l’analyse bibliographique ; le second, organisé en 12 fiches, présente les pratiques qui sont, en l’état actuel des connaissances, les plus pertinentes à mettre en œuvre avant, pendant et après les campagnes, pour limiter leur impact sur les cétacés.

Télécharger le guide


Développement du réseau de suivi des échouages de Guyane
Logo REG
Entre 2013 et 2016, OSL a coordonné la mise en place du Réseau de suivi des Echouages de mammifères marins et de tortues marines de Guyane (le REG) en collaboration avec les associations et établissements publics qui œuvrent pour la conservation de ces espèces en Guyane.

L’objectif du REG est d’améliorer les connaissances sur les tortues marines et les mammifères marins de Guyane et en particulier sur les causes de mortalités. Pour cela, lorsqu’un animal est trouvé mort ou en détresse sur le littoral ou en mer, nous le secourons lorsque cela est possible et collectons des données et des échantillons biologiques.

Le REG est constitué de correspondants répartis sur toute la façade maritime du territoire et qui sont formés à intervenir sur les échouages. Tout le monde peut très simplement soutenir les actions du réseau en alertant nos correspondants lorsqu’un tel évènement se produit :

A Awala Yalimapo, notre correspondant est la Réserve Naturelle de l’Amana : 05 94 34 84 04 ou 06 94 20 85 15 ou 06 94 23 76 81
Sur le reste du territoire, notre principal correspondant est l’association Kwata, qui coordonne maintenant le réseau  : 0694 26 19 77 ou 0694 44 88 68 ou 0694 21 74 42.

Télécharger le Bilan 2014-2015 du REG